ANORéXITE DE CHANGEMENT DE SAISON

17 Déc

Je ne mange pas. J’ai la flemme d’ouvrir la bouche et de la refermer dans une tentative de mastication, qui me serait pourtant salutaire (les voisins m’appellent déjà « face de carême »)

Je ne sais pas depuis combien de temps je ne mange pas. Pas plus de quatre jours puisque Anne est venue pour me donner des clémentines, du café, du lait et du sucre.

Pas d’autre information. J’avais simplement envie d’exprimer ce malaise épuisant.

Ce matin j’étais réveillée tôt, je guettais l’heure pour aller chercher des cigarettes.

J’ai pensé à prendre des allumettes et … un poulet à cuire.

Ça va aller. Je vais mettre le poulet dans le four. Tout ira bien. Je ne peux pas laisser ce corps dans cet état. Si tous les gens qui souffrent d’être ce qu’ils sont, il n’y aurait plus beaucoup de monde dans la rue de Marché.

L’entrée dans la période d’hiver est souvent contraignante.

Je pense que le moins que je puisse faire maintenant, c’est me laver et manger du poulet en mastiquant longuement, sans faire trop de bruit. c’est détestable ces bruits de mastication.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :